Chômeur UE

Comme partout ailleurs, le chômage touche une grande partie de l’Union européenne, à un taux avoisinant les 24 %. Seulement, les chômeurs de cette zone peuvent prétendre à des aides diverses dont quelques-unes seront citées dans cet article.

Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

L’Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est versée par Pôle Emploi aux chômeurs qui ont involontairement été privés de leur emploi. Au préalable, il faut s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès de l’organisme payeur ou suivre une formation inscrite dans le projet personnalisé d’accès à l’emploi. Il faut...





également avoir exercé une activité professionnelle rémunérée d’au moins quatre mois au cours des trois dernières années, et être apte à travailler. Le montant de l’aide est relatif à la rémunération perçue lors du dernier emploi.

Allocation de solidarité spécifique (ASS)

Pour ceux qui ont épuisé leur droit à l’allocation de retour à l’emploi (ARE), l’allocation de solidarité spécifique (ASS) leur permet de recevoir une aide minimum. L’ASS est également mise à la disposition des chômeurs de 50 ans et plus, ainsi qu’aux artistes, non-bénéficiaires de l’assurance chômage. Les conditions impliquent d’être un demandeur d’emploi actif. Le contrat est de six mois renouvelables, et les intéressés doivent s’inscrire deux mois avant la fin du droit à l’allocation de retour à l’emploi.

Allocation de chômage partiel (chômage technique)

Cette allocation est pour les entreprises qui, en raison de difficultés économiques passagères ou de circonstances exceptionnelles, sont contraintes de réduire leur temps de travail à moins de 35 heures pendant une à six semaines. L’allocation de chômage partiel va permettre à tous les salariés sans exception de recevoir une compensation de la perte de salaire durant cette période, un montant calculé par heure chômée.

Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE)

L’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) offre plusieurs avantages aux chômeurs décidant de travailler pour leur propre compte. L’ACCRE est en fait un Encouragement au Développement des Entreprises Nouvelles. L’aide correspond à une exonération de charges sociales, au maintien de la couverture sociale, à la possibilité d’obtenir une avance remboursable à taux zéro. Un accompagnement pendant les premières années d’activité est par ailleurs prévu.

Il existe d’autres formes d’aide. Les nombreux bureaux ou services de l’emploi dans l’Union européenne sont ouverts aux chômeurs pour compléter les informations sur ces aides. Ils sont surtout prêts à les aider jusqu’à l’atteinte de leur objectif principal, celui de retrouver un travail permanent.

Aides aux jeunes de moins de 26 ans

Pour faciliter le passage des jeunes fraichement diplômés vers le monde professionnel, les États membres de l’Union européenne font en sorte de leur trouver un emploi, une formation continue ou un stage de qualité dans les quatre mois qui suivent la fin de leurs études.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *