Tout chômeur CMU peut bénéficier de différents types d’aides de l’État, à condition qu’il vive en situation régulière en France depuis trois mois. Quelles sont ces aides?

CMU de base

Si le demandeur n’est pas indemnisé par le Pôle Emploi, il n’a droit à l’assurance maladie que durant les 12 mois suivant la rupture de son contrat de travail. Par contre, s’il est indemnisé, son droit à l’assurance maladie lui est dû durant la durée de son indemnisation. Enfin, s’il n’est plus indemnisé par le Pôle Emploi, il continue à bénéficier de l’assurance maladie pendant...un an.

CMU complémentaire

Il s’agit d’une aide permettant à un chômeur de souscrire un contrat de complémentaire santé. Grâce à cette aide, il bénéficie ainsi d’une prise en charge supplémentaire pour les frais d’hôpital, pour les soins dentaires, les prothèses auditives ou encore les lunettes. C’est un complément de la CMU de base.

Tarif social d’électricité ou tarif de première nécessité TPN

Il s’agit d’une réduction de la facture d’électricité, accordée automatiquement au chômeur CMU. Cette réduction est applicable aux 100 premiers Kilowattheures et est valable pendant une durée de 18 mois renouvelable. Il faut savoir que cette réduction de tarif n’est valable que pour l’abonnement d’électricité de la résidence principale.

Tarif social du gaz

Il s’agit d’un tarif accordé de façon automatique aux chômeurs CMU. Pour pouvoir en bénéficier, il doit présenter un contrat individuel de distribution de gaz. Le bénéficiaire a droit à une mise en service gratuite. Cette aide est aussi accordée aux bénéficiaires qui vivent dans un immeuble collectif utilisant le gaz comme chauffage.

Tarif de solidarité transport

Il s’agit d’une réduction accordée aux personnes sans emploi ou à la recherche d’emploi qui sont bénéficiaires de la CMU. Pour bénéficier de cette réduction du tarif de l’abonnement de transport, il faut se rendre auprès d’une agence régionale de transport. Par exemple, la SNCF et la RATP en offrent.

Aide aux entretiens d’embauche

Il s’agit d’une aide accordée au chômeur CMU qui doit se déplacer pour passer des entretiens d’embauche. Pour en bénéficier, il faut être inscrit au pôle emploi. Il faut également que l’entretien nécessite un déplacement d’au moins 60 km aller-retour. Dans ce cas, la prise en charge des frais de déplacement peut être intégrale. (voir comment faire son inscription)

Aide pour le permis de conduire

Il s’agit d’une aide financière accordée aux chômeurs en recherche d’emploi, pour qui l’absence du permis de conduire est un handicap. Dans ce cas-là, le montant est versé directement à l’auto-école.

Aide à la mobilité

Il s’agit d’une aide financière allouée au chômeur venant d’être embauché, à la recherche d’une activité ou en formation et qui doit parcourir au moins 60 km. La prise en charge peut concerner les frais d’hébergement, les frais kilométriques ainsi que les bons de transport.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)