Commencer des études après avoir travaillé et bénéficier en même temps de l’allocation de chômage est tout à fait possible. Il est réalisable d’obtenir certains financements pour certaines formations.

Financer ses études

Pour que l’ANPE et l’ASSEDIC continuent d’indemniser, il faut suivre des stages de formation. Il faut noter qu’être au chômage ne suffit pas pour bénéficier d’une indemnisation. Mais il est nécessaire de suivre à la lettre les conditions imposées par l’ASSEDIC. En général, le PARE ou « Plan d’Aide au Retour à l’Emploi » va définir la durée et le montant de l’allocation...de chômage de l’étudiant selon l’emploi qu’il a pratiqué ces 22 derniers mois. Pour le financement des études, le chômeur peut suivre une formation. Durant cette formation, il conserve le bénéfice de son allocation de chômage.

Il faut préciser que l’ANPE et l’ASSEDIC ne financent que les formations courtes qui débouchent directement vers un emploi. Donc, il n’est pas possible d’obtenir un financement pour des études de médecine, par exemple. Le financement de ce type d’étude est à la charge du chômeur. Toutefois, il faut rappeler que le chômeur touchera toujours son allocation de chômage.

Démarches pour l’obtention de l’allocation de chômage pendant ses études

Pour bénéficier de l’allocation, il faut demander à son conseiller un formulaire pour stage de formation. Il ne faut surtout pas demander un financement de son P1. L’ASSEDIC répondra immédiatement qu’il finance uniquement les formations courtes et prioritaires et la P1 n’est pas incluse. Le premier cadre sera ensuite rempli par l’ANPE et le second par un organisme qui nous accompagne dans la recherche d’emploi : APEC ou ANPE. C’est une démarche tout à fait légale. Mais il faut noter qu’il n’est pas indispensable d’affirmer qu’on souhaite travailler dans le secteur médical or qu’on demande une formation de boulanger.

Pour le troisième cadre, c’est l’organisme de formation qui va le remplir. Pour s’inscrire à une formation initiale dans la Fac, il est nécessaire d’avoir une sécurité sociale pour étudiant. Tandis que les chômeurs sont concernés par la CPAM. Il devient donc impératif d’aller au service de formation continue. C’est là qu’on peut s’inscrire en P1. Ainsi, on peut garder la CPAM et la carte d’étudiant mentionnera « formation continue ». Ensuite, le directeur de l’ANPE va valider l’inscription. Cela permet d’être inscrit à une P1 tout en bénéficiant de l’allocation de chômage.

Cela dit, il est nécessaire qu’on fasse signer et remplir une attestation de présence par la Fac. Cette attestation va indiquer le nombre des heures de cours et les éventuelles interruptions de stage. Il faut donc s’assurer auprès du service pour la formation continue, lors de l’inscription, que les dates de vacances et de semaines de révisions soient exactes. Autrement, il risque de se présenter des conflits lors de la déclaration durant l’année.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)