Aides pour chômeurs en ZEE

Que ce soit en France métropolitaine ou en outre-mer, les chômeurs ont droit à des allocations chômage en fonction de leur situation. Découvrez les aides pour les chômeurs ZEE.

L’ARE

L’Allocation de Retour à l’Emploi ou ARE est une aide destinée aux personnes qui ont été privées de leur travail, et ce, indépendamment de leur volonté. Le montant de cette allocation varie en fonction de la rémunération dont l’employé a bénéficié avant qu’il soit dépourvu de son poste. Pour percevoir cette aide,...





il est important que ce dernier s’inscrive en tant que demandeur d’emploi auprès d’un organisme reconnu par l’État et qu’il ait moins de 50 ans
.

L’ASS

L’ASS ou Allocation de Solidarité Spécifique est destinée aux chômeurs de plus de 50 ans qui ont déjà joui de l’aide pour le retour à l’emploi. Les demandeurs d’une ASS doivent en effet justifier de 5 années d’activité salariale afin d’être éligibles pour cette aide. Le montant de cette allocation varie en fonction de la situation matrimoniale de la personne : célibataire, marié, pacsé ou en concubinage. La demande d’une ASS est renouvelable tous les 6 mois si la situation du bénéficiaire ne change en rien.

L’aide pour les chômeurs créateurs d’emploi

Les chômeurs qui souhaitent travailler pour leur propre compte peuvent jouir de l’ACCRE, une allocation qui leur est spécialement destinée. Cette aide consiste en la réduction des charges patronales qu’ils doivent payer au cours des premiers mois de l’exploitation. Ils peuvent également bénéficier d’une avance remboursable pouvant atteindre les 6 000 euros, et cela sans justifier d’aucune garantie. Aucune restriction n’est émise à l’encontre des personnes qui souhaitent souscrire à cette aide, à condition qu’elles disposent des minimas sociaux.

L’allocation de chômage partiel

L’allocation de chômage partiel est une aide dont bénéficient les salariés qui ont été contraints de réduire leurs heures de travail suite aux impasses traversées par leur entreprise. Cette aide est valable pour 6 semaines en moyenne et permet de compenser les réductions de salaire qui résultent de ce genre de situation. Pour l’obtenir, c’est l’entreprise qui effectue la mise en chômage partiel de ses employés. Dans le cas d’un avis favorable du directeur du départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, l’entreprise sera indemnisée.

Alors, si vous vous trouvez dans l’une de ces situations, n’hésitez plus à vous rendre auprès de l’organisme reconnu par l’État qui se trouve dans votre ville. Vous pourrez alors demander l’aide dont vous pourrez bénéficier.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *