Les chômeurs âgés de 55 à 60 ans sont assez nombreux à se demander aujourd’hui ce qui arrivera lorsqu’ils n’auront plus droit à l’indemnité chômage. Quelques solutions s’offrent à eux à condition qu’ils remplissent certaines conditions.

Faire une demande d’ASS

L’ASS ou allocation de solidarité spécifique est une prestation versée aux demandeurs d’emploi âgés de plus de 50 ans qui ne perçoivent plus l’ARE à condition qu’ils justifient avoir pratiqué une activité salariale pendant au moins cinq années au cours des 10 années qui précèdent...la fin de leur dernier contrat de travail. Ils ne doivent pas non plus atteindre l’âge légal de la retraite qui est de 62 ans et doivent être à la recherche d’un emploi. Par ailleurs, leurs ressources ne doivent pas excéder le plafond fixé par la loi qui est, pour une personne seule, de 1 113 €/mois et, pour un couple, de 1 749 €/mois. Pôle Emploi prend en considération les revenus du conjoint, du partenaire pacsé et même du concubin.

En règle générale, c’est à Pôle Emploi d’envoyer l’imprimé de demande d’ASS à celui qui peut en bénéficier dès que celui-ci arrive à terme de ses droits au chômage. Mais dans le cas contraire, il faut s’adresser à Pôle Emploi pour faire la demande d’ASS ou aux unités territoriales des DIRECCTE. À préciser que la demande doit être effectuée environ 2 mois avant la fin des droits au chômage. L’ASS permet de bénéficier de la même couverture sociale que durant la période de travail et elle donne accès à des remboursements de soins. Elle est versée pendant 6 mois renouvelables.

Faire une demande de RSA

Le RSA ou le revenu de solidarité active est une prestation que tous les demandeurs d’emploi âgés de plus de 25 ans peuvent faire. Ainsi, les personnes âgées de 55 à 60 ans qui arrivent en fin de droit à l’indemnité chômage peuvent faire une demande de RSA auprès de la caisse d’allocations familiales, de Pôle Emploi ou de la Mutualité sociale agricole. Elles doivent cependant remplir certaines conditions, comme la résidence en France de manière effective et stable.

Il faut également que le demandeur ne soit pas en congé parental ou en disponibilité, c’est-à-dire qu’il est à la recherche active d’un emploi. Le montant de cette prestation dépend des ressources du foyer du demandeur et de sa composition. À noter que le RSA est versé par périodes de 3 mois et le bénéficiaire doit déclarer ses ressources auprès de la caisse d’allocations familiales chaque trimestre en vue de la révision du montant de la prestation.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)