De nombreuses femmes et hommes créateurs d’entreprises ont été sans emploi avant de poursuivre le rêve et se lancer dans entrepreneuriat. Vous pouvez le faire également et voici donc notre petit guide pour vous y aider!

Les avantages à créer son entreprise en période de chômage

Les chômeurs ont droit à de nombreuses aides pour la création d’une entreprise.

La majorité des créateurs d’entreprise rencontrent des difficultés par rapport à la complexité des formalités administratives et de la recherche de financement....Les chômeurs, eux, peuvent obtenir une assistance au montage de leur projet et bénéficier de différentes aides proposées par l’État ainsi que des organismes comme Pôle emploi. L’État leur offre, par exemple, une aide à la création d’entreprise : exonération de charge, maintien d’allocations, aide financière.

Ils peuvent notamment bénéficier du dispositif NACRE et prétendre à l’ACCRE qui sont toutes les deux des aides dédiées aux demandeurs d’emploi créant une entreprise.

Les solutions proposées par Pôle emploi

Pour réussir son projet de créer une entreprise, un chômeur peut informer son conseiller Pôle emploi et jouir d’un accompagnement spécifique.

Durant son projet de création d’entreprise, le chômeur inscrit à cet organisme continuera à bénéficier partiellement de l’Aide au Retour à l’Emploi (voir conditions d’admission). Il peut s’y documenter sur des offres de formations en création d’entreprise et sur d’autres informations intéressantes sur la création ou reprise d’entreprise. S’il a obtenu l’Accre, il peut aussi prétendre à une aide financière chez Pôle emploi qui sera versé en deux fois.

Il faut également savoir que Pôle Emploi propose deux types d’évaluations pour voir la faisabilité de son projet ainsi que les conditions d’exercice du métier.

Plus d’informations sur le NACRE et l’ACCRE

Le NACRE lui permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé durant ses premiers mois d’activité tandis que l’ACCRE constitue surtout en une exonération charges sociales.

Le NACRE permet d’obtenir une aide financière qui devra être couplée à un crédit bancaire. Il s’agit d’un prêt à taux zéro et sans garantie d’une durée de 1 à 5 ans et d’un montant compris entre 1000 et 10000 euros. Sinon, en bénéficiant d’une ACCRE, un chômeur est exonéré de ses cotisations d’assurance maladie, invalidité, vieillesse et décès, mais également de celles des assurances maternité, veuvage et des allocations familiales.

Il faut reconnaitre que ces aides donnent plus de chance aux chômeurs de réussir leur projet de création d’entreprise.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)