La période d’avant la retraite se révèle particulièrement difficile voire dure à vivre notamment pour un chômeur « senior ». Dans le cadre d’incitations à la reprise de travail, les chômeurs seniors n’arrivent, souvent pas, à décrocher une situation stable les mettant à l’abri de la précarité. Surtout que le travail qu’ils peuvent obtenir est de nature temporaire et souvent mal rémunéré.

Allocation chômage pour personnes âgées de plus de 50 ans

Les seniors à...la recherche d’un emploi et dont le contrat de travail a pris fin après le 17 janvier 2006, peuvent bénéficier d’une indemnisation de 3 ans à condition de remplir tous les critères d’éligibilité à savoir: être âgé d’au moins 50 ans et avoir travaillé un minimum de 27 mois durant les 36 derniers mois précédant la fin du contrat de travail.

Allocation chômage pour personnes âgées entre 60 et 65 ans

Pour les personnes âgées entre 60 et 65 ans, l’allocation chômage cesse d’être versée, en principe, à partir du 60e anniversaire. Toutefois, le pôle emploi continue à indemniser le chômeur qui, à 60 ans et demi, bénéficie encore de l’assurance chômage, sans totaliser pour autant les 160 trimestres requis, donnant lieu à une pension de retraite au taux plein. Lorsque la personne concernée reçoit une indemnisation assurance chômage depuis au moins un an, elle peut prétendre, dès lors, à une allocation chômage jusqu’à l’âge de 65 ans. Sous réserve de justifier 12 ans d’appartenance au régime d’assurance chômage, 100 trimestres validés par l’assurance vieillesse et un an continu ou 2 discontinus, en tant qu’affilié dans une ou plusieurs entreprises durant les cinq dernières années précédant la fin du contrat de travail. A l’âge de 65 ans l’allocation chômage prend fin définitivement.

Les personnes de plus de 57 ans inscrites au pôle emploi depuis plus de trois mois, peuvent bénéficier d’un nouveau CDD. Il s’agit d’un véritable contrat de travail qui repêche son bénéficiaire du chômage et lui confère les mêmes droits que tout autre contrat de travail, y compris des droits à la retraite. En outre, le salarié bénéficie de l’indemnité de précarité versée à la fin de tout contrat à durée déterminée soit 10 % de la rémunération totale brute.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)