La question se pose souvent si un auto-entrepreneur peut toucher le chômage ou non, la réponse à cela sera figurée dans le présent article.

auto-entrepreneuriat : une activité principale

La personne concernée se décide d’abandonner définitivement la recherche d’un nouvel emploi et se concentre dans les activités d’auto-entrepreneur, devenues projet principal. Ici, elle obtiendra une aide qui se présentera sous...forme de capital, offert par le Pôle emploi, qui est la valeur de la moitié des allocations nettes versée en 2 parties. La première partie sera perçue au début de l’activité et le reste après 6 mois.

À noter que les retenues sociales sont déjà prélevées des allocations allouées au chômeur. Le nouveau auto-entrepreneur bénéficiera également de l’ACCRE et le NACRE. Ainsi, cette personne ne percevra plus les indemnités mensuelles de chômage vu qu’elle bénéficie déjà de cette aide. La personne au chômage peut avoir cette aide si elle perçoit de l’allocation pour le retour à l’emploi, mais en cours de délai d’attente ou différé d’indemnisation ou dans le cas où elle est licenciée.

auto-entrepreneuriat : une activité secondaire

Dans ce second cas, la personne au chômage poursuit toujours la recherche d’un emploi principal et choisissant les activités d’entrepreneur comme une activité annexe. Ainsi, elle pourra encore bénéficier d’une partie de ses allocations au chômage. Ces dernières seront versées tous les mois et revues en fonction des revenus générés par l’activité d’auto-entrepreneur. Il est important de préciser que, tous les mois, les revenus venant de l’activité d’auto-entrepreneur seront considérés comme un nombre de jours indemnisables par le Pôle emploi. Ainsi le nombre de jours où la personne a touché un revenu de sa propre activité sera déduit de son allocation mensuelle.

Photo Pole Emploi (Creative Commons)